Une arrow A la recherche de la matière noire
À la recherche de la matière noire Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Arnaud Marsollier   
02-06-2010
dmatter.jpg
Abell cluster 520 / credit NASA /CXC / CFHT

Nos observations montrent que la majorité de l’Univers échappe à nos télescopes. Une matière qui n’émet pas de lumière mais dont nous décelons la présence, représenterait 25 % de la masse de l’Univers. Celle-ci pourrait être composée de particules inconnues, insaisissables car interagissant peu avec la matière visible. Le défi est alors d’identifier des phénomènes liés à l’interaction avec cette matière noire.


galaxy.jpgHunting Dogs Galaxy - M51 / credit NASA / HHT





Les galaxies tournent trop vite en regard de la masse de leur matière lumineuse. Pour que les lois de la gravitation soient respectées, elles doivent donc contenir une part importante de matière invisible, “noire”. De nombreux arguments ont conforté cette idée. Ainsi, seuls 5 % de la masse totale de l’Univers seraient constitués de matière visible, 25 % de matière noire et quelque 70 % dus à une énergie sombre, encore plus énigmatique. Plusieurs méthodes permettent de déceler de manière indirecte la matière noire. Ici, l’image de l’amas Abell 520 montre la distribution de la matière ordinaire en rouge, et de la matière noire déduite par effet de lentille gravitationnelle en bleu.
Dernière mise à jour : ( 23-08-2010 )
 
< Précédent   Suivant >