Une arrow Enigmatiques Neutrinos
Neutrinos énigmatiques Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Arnaud Marsollier   
02-06-2010
km3net.jpg
Artist’s view of the kilomtere cube KM3NeT undersea telescope project / credit: ASPERA/G.Toma/A.Saftoiu

Tapis dans les profondeurs, tels des milliers d’yeux, des capteurs de lumière scrutent les fonds marins pour déceler l’imperceptible sillage lumineux trahissant l’interaction des neutrinos. Ces particules de haute énergie ont traversé de phénoménales distances, sans être déviées ni absorbées par le milieu intergalactique. Ensuite, la Terre, et une infime fraction d’entre elles sera détectée sous les mers. L’enjeu : la réponse à quelques-uns des plus grands secrets du cosmos.



fermi2.jpgComposite image of Supernova 1987A / credit: NASA/CXC/PSU/STScI/CfA



La supernova de 1987 fut la première occasion de détecter des neutrinos d’un objet lointain. Nous arrivant directement du coeur des étoiles, ces particules devraient nous permettre d’accéder aux sources les plus violentes de l’Univers : supernovae (ici vue en gamma), trous noirs… Cette nouvelle fenêtre sur l’Univers est contrainte par la faible interaction des neutrinos avec la matière. Pour capter les muons issus de cette interaction, il faut disposer de détecteurs imposants et profonds, afin de s’affranchir au maximum du bruit de fond engendré par le rayonnement cosmique en surface. L’océan devient l’environnement idéal pour déployer des milliers de capteurs photosensibles. Avec un kilomètre cube de volume à scruter, les yeux sous-marins de KM3NeT devraient détecter quelques centaines d’événements par an.
Dernière mise à jour : ( 23-08-2010 )
 
< Précédent   Suivant >